Des Forrêts intactes

Formant  un épais tapis moelleux, les aiguilles d'épicéa qui datent de l'année passée recouvrent le sol, amortissant les pas lourds de nos chaussures de randonnée. De vieux châtaigniers apparaissent régulièrement au détour du chemin. Sous nos pieds, ça bruisse et ça craque et une odeur douce se dégage, comme si nos pas la faisaient naître. Le soleil brille, mais nous le remarquons à peine. Il fait frais. De temps à autre, les rayons du soleil se faufilent entre les troncs imposants, apportant une lumière qui réchauffe et nous guide.

On entend le chant d’une mésange au loin ainsi que le murmure d’une rivière qui s’écoule en contrebas. Cette mélodie révèle un espace où tout semble encore en parfaite harmonie.

Nous sommes dans la forêt. Un lieu si différent de notre environnement de vie. Mais pourtant si familier. Si bienfaisant. Au cœur de la nature.

Nous souhaitons vous emmener découvrir la douceur et la valeur  inestimable de ces écosystèmes et vous présenter dans cet article quelques-unes des plus belles forêts d'Europe.

La forêt de Bödmeren dans la vallée de la Muota

Sols karstiques et vieux arbres imposants dans la "forêt vierge" de Bödmeren dans le Muotathal.


La vallée de la Muota a longtemps été difficilement accessible. Le sol karstique de cette vallée reculée était peu fertile. Outre quelques moutons et chèvres, il était rare que quelqu'un se rende dans cette région isolée.

La forêt n'a jamais été exploitée car acheminer le bois jusqu’à la civilisation aurait été bien trop laborieux. C'est ainsi que plus de 550 hectares de forêt d'épicéas ont traversé les siècles, nous offrant aujourd’hui un espace hors du temps.

Les marmottes se sentent parfaitement à l'aise dans cet environnement.


Certains épicéas de la forêt primaire de Bödmeren ont plus de 500 ans et présentent de curieuses formes. Leur couronne qui s’articule en colonne n'offre que peu de prise à la neige qui s’abat souvent en grande quantité dans la vallée de la Muota. Aujourd'hui encore, la forêt n'est pas activement exploitée. Le bois mort reste sur place et devient l’habitat de champignons, herbes et fougères.

Pour les chercheurs, cette biodiversité est passionnante. Pour les visiteurs moins intéressés par la biologie,  c’est  à la fin de l'été et en automne que la forêt de Bödmeren possède le plus d’attraits, lorsque les herbes et les feuilles teintent le paysage d'un orange doux ou d'un rouge vif.

Sur le plateau, on trouve parfois des épicéas de plus de 500 ans.


Nos séjours actifs permettent de découvrir la vallée de la Muota au cours de randonnées le long du Tell-Trail ou sur les traces du général Souvorov. Il peut être intéressant de s’octroyer une journée de repos dans la vallée de la Muota pour explorer la forêt de Bödmeren.

Pour que les moutons et les chèvres ne soient pas les seuls visiteurs, un sentier thématique a même été dédié à la plus grande forêt vierge de Suisse.

Nos offres dans la forêt de Bödmeren

Difficile
Suisse

Vacances randonnée Via Suworow Airolo - Ilanz

11 jours | Voyage individuel
(4)
Difficulté moyenne
Suisse

Randonnée Tell-Trail Altdorf - Luzern

5 jours | Voyage individuel
(1)

La forêt d‘Aletsch

Entre les gorges de la Massa et la Riederfurka s'étend la forêt d'Aletsch.


Soudain, nous voilà au cœur de la forêt et notre cœur aimerait ne plus jamais s’en éloigner. Ceux qui ont assez de courage pour oser franchir le pont suspendu au-dessus des gorges de la Massa, pénètrent alors dans un monde qui semble s'être arrêté il y a des centaines d'années. Tout à coup, des pins cembro millénaires se dressent face à nous. Puis des arbres barrent le chemin, ce à quoi nous ne sommes plus habitués dans nos forêts bien ordonnées du Plateau.

Soudain, on réalise aussi combien la nature était différente autrefois, lorsque l'homme n'était pas encore présent dans l'espace alpin et que les lichens, les champignons, les cerfs et les chamois étaient les maîtres des forêts. Et soudain, même profane, nous ressentons que ces arbres auraient quelques histoires à raconter.

La forêt d'Aletsch en automne avec son aspect doré.


Peu d’essences forestières sont aussi résistantes que les vieux pins cembro (également appelés arolles) de la forêt d'Aletsch, habitués à affronter les sécheresses estivales et à résister à bien des tempêtes en automne et en hiver. Plus on grimpe en direction de Riederfurka, plus la forêt s'éclaircit.

Au début, des mélèzes et des épicéas se mêlent aux arolles, mais leur nombre diminue progressivement. Entre les arbres, on aperçoit régulièrement des marais qui témoignent de la richesse de la biodiversité. Des roses des Alpes bordent le chemin et de temps à autre, la vue se dégage, offrant un panorama sur le grand glacier d'Aletsch, le plus grand et le plus long fleuve de glace des Alpes.

Les randonneurs descendent de Riederalp vers les gorges de la Massa en passant par la forêt d'Aletsch.


Vient le moment où il nous faut tout de même quitter la forêt d'Aletsch, même si l'on sait que l’on se languira de l'odeur du bois d'arolle le soir à l'hôtel.

Arrivé en haut de la Riederfurka où trône la singulière villa Casell, on jouit de la vue sur la forêt primaire, sur les sommets culminant à 4000m des Alpes valaisannes et sur l'imposante langue glaciaire du glacier d'Aletsch. Un spectacle unique en Suisse.

Nos randonnées dans la forêt d'Aletsch

Difficulté moyenne
Suisse

Vacances randonnée Aletsch Panoramaweg Valais

4 jours | Voyage individuel
(15)

Le Jorat dans le canton de Vaud

Le Jorat est le plus jeune parc naturel de Suisse.


La Suisse n'a malheureusement plus de forêt primaire au sens propre du terme. L'exploitation de la forêt a été trop intensive au cours des siècles. L'industrialisation et la construction du réseau de chemins de fer ont même entraîné de telles coupes à blanc au XIXe siècle qu'il a fallu, au bout de quelques décennies, tirer la sonnette d’alarme en raison de l'érosion du sol et des inondations.

Depuis 1860, le nombre de surfaces boisées a augmenté d'un bon tiers. Ainsi, aujourd'hui, environ 30 % de la Suisse est à nouveau recouverte de forêts. La plus grande surface forestière d'un seul tenant du Mittelland se trouve dans la région du Jorat, sur un haut plateau au nord de Lausanne. Une partie de celle-ci forme depuis 2021 le plus jeune parc naturel de Suisse, le Parc naturel du Jorat.

Le sentier panoramique alpin serpente à travers la forêt.


Si l'on en croit les informations publiées sur le site Internet du réseau des parcs suisses, la zone forestière n'a pratiquement plus été exploitée depuis le début de la Réforme. Il semblerait que des bandes de pillards s'y étaient installés, dépouillant tous les voyageurs de passage, sans distinction de statut ou de réputation, au mieux de leurs biens, au pire de leur vie.

Mais comme le négatif a parfois du bon, c'est sans doute pour cette raison que s'est développée dans cette région une biodiversité sans pareil. Une sorte de forêt vierge light, pour ainsi dire.

Et depuis, le risque de se faire voler n’existe plus car les brigands sont tous repartis.

Nos voyages dans le Jorat

Moyenne
Suisse

Vacances randonnée Chemin du Panorama Alpin Schwarzsee - Lac Léman

4 jours | Voyage individuel
(12)

Durmitor et Biogradska Gora au Monténégro

Le paysage est parsemé de lacs de montagne aux eaux claires.


A la fin de la dernière période glaciaire, il y a environ 10 000 ans, la forêt commence à se développer puis s’étend au cours des millénaires suivants sur l’ensemble du territoire européen. Jusqu'à 80 % de notre continent est alors recouvert de forêts.

À partir de 2000 ans environ avant notre ère, l'homme intervient de plus en plus dans ces écosystèmes. Devenu sédentaire, il a besoin d’espaces dégagés pour l'élevage, l'agriculture et pour son habitat et utilise le bois comme fournisseur d'énergie et comme matériau de construction.

La chaîne de montagnes Durmitor au Monténégro.


L'Empire romain (env. 1000 av. J.-C. à 500 apr. J.-C.) apporte une première contribution déterminante à la déforestation. Une forte croissance démographique, un niveau de vie élevé, une activité économique et de construction intense ainsi qu'une armée très gourmande en ressources entraînent une énorme demande en bois. Dans certaines régions, le matériau devient si rare qu'il doit être acheminé à grands frais sur de longues distances.

Le Moyen Âge qui suit connaît lui aussi des phases de grands défrichements. En Europe centrale, les deux tiers des arbres encore présents sont abattus à cette époque. Vers 1400, peu avant le début de l'ère moderne, la proportion de forêts et de terres cultivées atteint à peu près le niveau actuel.


Les surfaces forestières restantes sont pratiquement toutes marquées par des siècles d'exploitation. Il reste très peu de forêts vierges, soit des forêts où l'homme n'est jamais intervenu de manière déterminante. L'une d'entre elles se trouve dans le parc national de Biogradska Gora, à l'est du Monténégro, dans une région montagneuse caractérisée par ses lacs glaciaires, ses alpages et ses forêts.

Avec ses arbres centenaires, le parc est considéré comme l'une des dernières forêts primitives d'Europe. Ici, les arbres les plus imposants peuvent mesurer jusqu'à 45 mètres de hauteur. Les plus anciens ont pris racine il y a un demi-millénaire et certains troncs atteignent un diamètre de près de 1,5 mètre !

Selon les météorologues, il pourrait à nouveau faire très chaud cet été. Des conditions idéales pour profiter d’un séjour de randonnée dans la fraicheur de ces magnifiques forêts vierges.

Un lac dans le parc national de Biogranska Gora.

Voyager au Monténégro

Notre voyage au Monténégro est seulement disponible en allemand.
Moyenne
Monténégro

Wanderferien Montenegro

8 jours | Voyage individuel

Parc national d'Olympos Beydaglari

Le sentier lycien séduit par la diversité de sa flore...
... et de la faune !


La Turquie et ses forêts verdoyantes : ce n'est pas la première chose qui vient à l'esprit, n'est-ce pas ? Pourtant, le parc national de Beydaglari qui s'étend au sud-ouest du pays, du cap Chelidonia à Kemer, est difficilement égalable pour sa faune et flore sauvages.

La Voie lycienne, un ancien sentier muletier qui serpente sur 500 km de Fethiye à Antalya, traverse le parc national dans son intégralité, dévoilant la variété de ses paysages.

Vue sur le phare de Gelidonya.


Sur le cap de Chelidonia, les pins sylvestres marquent le décor. Le parfum de ces arbres, typiques de la région méditerranéenne, vous accompagnera encore longtemps après le cap.

Près de la ville antique d'Olympos, des milliers de tortues de mer viennent se nicher au printemps. Le site et la plage sont protégés. Il en résulte une symbiose impressionnante entre l'homme et la nature.


Après les premières étapes en bord de mer, le sentier de randonnée serpente jusqu'au mont Tahtali, à près de 2000 mètres d'altitude. Sur le haut plateau, les conditions ne sont pas propices aux pins qui sont remplacés par des cèdres vert émeraude.

Face à ces arbres majestueux, dans ces territoires parfois complètement coupés du monde extérieur, on réalise qu’ici, l’homme n’a pas son mot à dire. Et aussi, que la Turquie ne se résume pas à Istanbul et aux plages.

Ici, la nature est laissée à elle-même.

Notre voyage en Turquie

Notre voyage au Turquie est seulement disponible en allemand.
Difficulté moyenne
Turquie

Wanderferien Lykischer Weg

8 jours | Voyage individuel
(1)