Parcs suisses

Dans les parcs suisses il y a énormément de choses à découvrir. De nombreux voyages d’Eurotrek vous emmènent dans ou à travers les parcs naturels. En vélo ou à pied - les parcs suisses méritent toujours le détour.

Le meilleur des parcs suisses

Une nature vivante, des traditions authentiques ou de délicieux produits régionaux : les parcs suisses regorgent de trésors à découvrir et de joyaux à partager. Ces excursions exclusives vous emmèneront à la rencontre de ces magnifiques paysages : en vélo électrique à travers l'Arc jurassien le long de La Route Verte ou à pied pour découvrir les surprises des cloîtres soleurois sur la Via Surprise. Les plus aventureux parcourent la Via Sett pour grimper les sommets qu'avaient déjà traversés les Romains et les familles traquent les traces des contrebandiers franco-suisses grâce à la randonnée ludique proposée par le Parc du Doubs.

Nicole Stoffel
Vous êtes intéressé par des vacances actives dans un parc suisse? Nous avons certainement la bonne offre pour vous.
Nicole Stoffel, Eurotrek AG

Parc National Suisse

Le Parc National Suisse joue un rôle de pionnier sur la scène européenne de la protection de la nature. Fondé en 1914, il est le premier parc national des Alpes et en même temps la seule zone de nature sauvage dotée du plus haut statut de protection. Depuis 2010, le Parc National Suisse forme avec les communes de Val Müstair et de Scuol l’UNESCO Biosfera Engiadina Val Müstair.

www.nationalpark.ch

Le Parc National Suisse - un espace sauvage

En 2014, le Parc National Suisse (PNS) a fêté son centième anniversaire. Il est non seulement le plus ancien parc des Alpes, mais aussi le mieux protégé. Les fondateurs- pionniers de la protection de la nature - désiraient préserver une partie de la Suisse pour que la nature puisse s'y développer librement et observer son évolution. Ils ont donc créé le plus grand laboratoire à air libre de l'arc alpin. Cette protection totale, unique dans les Alpes, permet d'observer la faune dans des conditions particulièrement favorables. Selon les critères de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), le PNS constitue une réserve de catégorie 1.

Dès le début, ces pionniers ont sensibilisé le public sur le parc et son développement. Depuis lors, le PNS s'est mué en centre de compétences qui rassemble tous les amoureux de la nature et du monde sauvage. Les excursions, idéales pour vivre cette communion personnelle avec la nature, sont au cœur de l'action de sensibilisation du parc. Avant ou après la visite du parc, le centre des visiteurs à Zernez, inauguré en 2008, et son exposition sur 800 m2 vous offriront d'innombrables expériences.

Le PNS est situé dans le canton des Grisons, à l'extrême est de la Suisse. Jouxtant la frontière italienne, il s'étend sur 170 km2, une surface équivalant à la Principauté du Liechtenstein.

Parc national depuis 1914

 Surface  170 km2
 Nombre d'habitants  
 Communes  4
 Cantons  Grisons

 

Nos voyages actifs dans le Parc National Suisse

Parc Jura vaudois

Le Parc Jura vaudois s’étend du sommet de la Dôle jusqu’à Romainmôtier, célèbre pour son abbatiale. Ses paysages sont extrêmement variés. La région convient particulièrement bien à la pratique du VTT et à la randonnée, avec de nombreuses auberges traditionnelles et buvettes d’alpage pour se régaler des spécialités du terroir.

www.parcjuravaudois.ch

Un héritage de visionnaires

Le Parc Jura vaudois a vu le jour au début 2010, grâce au travail visionnaire des propriétaires d'alpages et de Pro Natura, il y a plus de 40 ans ! En effet, l'idée de parc est déjà née en 1973 avec l'objectif de préserver ces paysages, en soutenant l'économie sylvo-pastorale qui les caractérisent.

 

Parcourez des paysages exceptionnels

Le Jura vaudois se caractérise par de grands massifs forestiers parsemés de pâturages boisés. Ces paysages abritent des espèces et des biotopes de grande valeur. Qui sait, vous pourrez peut-être observer la très rare vipère péliade ou un grand tétras, farouche gardien de ces espaces.

Découvrez des mondes insoupçonnés

Le Parc Jura vaudois offre depuis plus de 15 ans des activités de découverte. En classe ou en entreprise, partez à la découverte de la plus grande colonie de fourmis des bois d'Europe. Seul ou en famille, visitez un alpage et apprenez-en davantage sur l'architecture paysanne avec un guide professionnel. Sapin ou épicéa? Apprenez à les distinguer dans la profonde forêt du Risoud, plus grand massif forestier d'Europe.

 

Savourez des produits du terroir authentiques

Les alpages produisent le fruit de ces régions, le gruyère d'alpage. Dans le Parc Jura vaudois, pas moins de 18 chalets pourront vous présenter ce savoir-faire reconnu par une AOC. En direction de la Vallée de Joux, goûtez un autre produit authentique, le vacherin Mont d'Or. Vous pourrez ainsi rapporter ce fromage (AOC également), dans une boîte faite en épicéa local.

Parc naturel régional depuis 2013

 Surface  531 km2
 Nombre d'habitants  34'800
 Communes  30
 Cantons  Vaud

 

Nos voyages actifs dans le parc jura vaudois

Parc du Doubs

Les paysages typiques des Franches-Montagnes, alternant entre vastes pâturages boisés et forêts profondes, ont été modelés au fil des siècles par l’élevage des chevaux et des bovins. Au nord du plateau, des pentes abruptes plongent vers le Doubs, dont les gorges forment une grande partie de la frontière naturelle avec la France.

www.parcdoubs.ch

Le Doubs est encaissé au fond d'un grand canyon bordé de falaises et de forêts profondes prolongées par de vastes pâturages boisés. Magnifique rivière, il dégage une sensualité à la fois douce et puissante. Le Parc du Doubs est basé sur les qualités de la nature et du paysage de la vallée du Doubs et des plateaux élevés qui l'entourent. Il met en valeur non seulement le paysage, mais aussi le savoir-faire des habitants de la région dans les domaines de l'horlogerie et de l'élevage du cheval de la race Franches-Montagnes.

Deux particularités méritent d'être signalées : en premier lieu le caractère transfrontalier du Parc du Doubs, grâce à la juxtaposition du Pays horloger français, et en second lieu le statut de villes-portes du parc pour La Chaux-de-Fonds et Le Locle, toutes deux inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La région du Doubs prête sa bonne nature à un large éventail de loisirs de plein air et à un réseau de transports publics performants. La randonnée pédestre est assurément la meilleure façon de partir à la découverte de cette vallée et de ses coteaux. Les Franches-Montagnes vont comme un gant également aux amoureux du cheval comme aux vététistes, invités à se mettre en selle pour vivre l'émotion nature sur des itinéraires spécialement créés à leur intention. En hiver, le ski nordique règne sur des centaines de kilomètres de pistes et les amateurs de raquettes trouveront de nombreux parcours à leur convenance.

Parc naturel régional depuis 2013

 Surface  294 km2
 Nombre d'habitants  14'300
 Communes  16
 Canton  Jura, Neuchâtel, Berne

 

Nos voyages actifs dans le parc du doubs

Parc régional Chasseral

Le Chasseral, balcon du Jura suisse, offre de multiples visages : pâturages, vignobles, combes, plateaux et vallées. Ses habitants, fiers de leurs racines, sont des pionniers de la haute technologie. Montres de qualité et fromages de grande renommée, que des valeurs sûres. Chacun retrouvera ici les vrais plaisirs de la vie.

www.parcchasseral.ch

Le Parc régional Chasseral s'étend dans un triangle entre La Chaux-de-Fonds, Neuchâtel et Bienne. Il porte le nom du sommet de 1606,2 mètres d'altitude qui domine le Plateau de Diesse. Un sommet facilement accessible, notamment en transports publics.

Depuis son antenne de télécommunications reconnaissable à des dizaines de kilomètres à la ronde, le panorama sur les Alpes est époustouflant. Par beau temps, une large partie de la chaîne alpine est visible, du Säntis au Mont-Blanc. En premier-plan, la vue offre un regard plongeant sur le Plateau et la Région des Trois-Lacs ou sur le Ballon des Vosges et la Forêt Noire.

Le Parc régional Chasseral conjugue au quotidien la soif d'aventure de ses visiteurs et la nécessité de préserver un site de toute beauté. Raison pour laquelle il suggère de nombreux itinéraires balisés qui vous emmèneront, de vignobles en vallées, à la découverte de lieux inoubliables. Et pour se reposer et se restaurer, le vadrouilleur dispose d'une cinquantaine de métairies et restaurants de montagnes. Douze de ces métairies proposent des « Assiettes Chasseral », des plats composés à 100% de produits de la région.

Le Parc régional Chasseral est à la croisée des cultures : alémanique et romande, industrielle et artisanale, urbaine et rurale. La très haute technologie de ses entreprises, tout comme ses spécialités, telles que la Tête de Moine ou le Ragusa, portent la renommée de cette région bien au-delà des frontières du pays.

Parc naturel régional depuis 2012

 Surface  388 km2
 Nombre d'habitants  38'600
 Communes  21 (18 BE, 3 NE)
 Cantons  Berne, Neuchâtel

 

Nos voyages actifs dans le parc régional chasseral

Parc naturel Thal

Idéalement situé dans la chaine de montagne du Jura soleurois, le Parc naturel Thal est une bonne adresse pour découvrir à pied ou à vélo ses paysages riches en prairies fleuries, restaurants de montagne et ruines de châteaux. L’astuce : s’enfoncer dans la région à travers les sentiers à thème et les sentiers découverte, visiter les nombreux musées et profiter de délicieux repas issus de la région.

www.naturparkthal.ch

Une nature pure au carrefour des grands centres

Les communes soleuroises d'Aedermannsdorf, Balsthal, Gänsbrunnen, Herbetswil, Holderbank, Laupersdorf, Matzendorf, Mümliswil-Ramiswil et Welschenrohr forment le Parc naturel Thal. Ce dernier est enchâssé dans les chaines de montagnes du Jura entre Weissenstein et Wasserfallen - à deux pas de Bâle, Berne et Zürich. La plaine se démarque distinctement des régions alentours, marquées par les agglomérations et les villes. Au coeur de cette région urbaine, se trouve la zone montagneuse du parc, caractérisée par une faible densité de population, de vastes étendues propices à la détente, une structure d'emploi et agricole typique de la région, ainsi qu'une diversité d'animaux et de plantes rares.

Une histoire mouvementée

Le lien entre les paysages et les agglomérations est très visible à Thal. Durant le Moyen-âge, les entrées des cluses Balsthal-Oensingen et Mümliswil-Balsthal étaient défendues par des bourgs et leurs matières premières (minerai de fer, bois, eau) ont été utilisées pour la construction dans l'artisanat et l'industrie. La transition de l'artisanat à l'industrie, via les manufactures et l'interdépendance avec les ressources naturelles existantes dans les secteurs du fer, de la porcelaine, des montres et de la fabrication des peignes, est quasiment unique en Suisse. Ces liens entre l'environnement et l'histoire caractérisent particulièrement le Parc naturel Thal. C'est pourquoi on l'appelle ici : Parc naturel de Thal, « une nature paisible, une région vivante ».

Parc naturel régional depuis 2010

 Surface  139 km2
 Nombre d'habitants  14'800
 Communes  9
 Cantons  Soleure

 

Nos voyages actifs dans le parc naturel thal

Parc du Jura argovien

Le Parc du Jura argovien, paysage vallonné de la chaîne du Jura et du Jura tabulaire, s’étend entre Brugg, Laufenburg, Rheinfelden et Aarau. Situé à proximité des centres urbains de Bâle et de Zurich, cet espace naturel et de détente invite à la découverte et propose différentes activités. Le secrétariat du parc se situe, quant à lui, à Linn (commune de Bözberg), non loin du « Linner Linde », un magnifique tilleul centenaire.

www.jurapark-aargau.ch

Au coeur de la nature près des centres urbains

Le Parc du Jura argovien se distingue par ses vallées peu habitées, qui procurent un sentiment d'isolement inhabituel malgré leur proximité avec les grands centres urbains. Cette zone de détente est non seulement importante pour l'être humain, mais aussi pour la flore et la faune, car elle constitue une vaste surface de compensation non-morcelée.

 

Paysages ruraux d'importance nationale

Le parc est constitué de nombreux éléments caractéristiques des paysages ruraux, tels que sentiers forestiers et prairies maigres. Son périmètre comprend quatre sites IFP et deux zones humides d'importance nationale. La région est notamment responsable au niveau européen de la protection des pinèdes à orchidées, particulièrement précieuses. De plus, la région se situe au carrefour des déplacements des animaux sauvages sur deux axes (axes jurassien et nord-sud).

Couches, pierres, plissements de terrain

Le parc est délimité au nord par le Jura tabulaire et au sud par les derniers plis de la chaîne jurassienne. Les roches regorgent de fossiles remarquables, tels que les ammonites, datant du paléo-océan Thétys. Les couches ferrugineuses sises dans les sédiments du Jura argovien représentent l'une des plus riches formations de ce genre en Suisse. Les veines de minerai ont longtemps été exploitées dans les environs des villages de Herznach et Wölflinswil. La mine et le musée des mines d'Herznach en témoignent.

 

Sites construits et coutumes intacts

Près de la moitié des communes du parc possèdent des sites construits reconnus d'importance nationale, où des coutumes vivantes ont été conservées (p. ex. la « Eierläset », la course aux oeufs lors des fêtes de Pacques).

Parc naturel régional depuis 2012

 Surface  241 km2
 Nombre d'habitants  41'200
 Communes  28
 Cantons  Argovie, Soleure

 

Nos voyages actifs dans le parc du jura argovien

Parc naturel régional Schaffhouse

La région de Schaffhouse offre des richesses naturelles et culturelles uniques, aux multiples façettes : du Rhin aux collines de Randen en passant par les forêts, les villages typiques ou encore de vastes vignobles et cultures. Le Parc, qui inclut les régions suisses de Randen, Südranden, Hochrhein, Klettgau et Reiat, s’étend également sur deux communes allemandes, ce qui en fait le premier parc transfrontalier de Suisse.

www.naturpark-schaffhausen.ch

Randen - les vignobles - le Rhin

Les paysages variés de la région de Schaffhouse abritent un kaléidoscope de biotopes de grande valeur, dans les coteaux, les vallées, les collines de Randen et du Reiat ou encore dans la plaine du Klettgau et les paysages rhénans du bas du canton. Vivez une expérience unique : découvrez la nature et la culture de cette région aux villages typiques, dont certains sont reconnus d'importance régionale, voire nationale.

Implanté dans des paysages de rêve, le Parc naturel de Schaffhouse est aussi proche de la ville. Bien relié au réseau des transports publics, il offre un espace de détente précieux et un lieu de résidence très prisé. Un espace où rencontres et échanges ne sont pas de vains mots.

Dans les secteurs du tourisme, de l'industrie, de l'agriculture, de la nature, de la formation et de la culture, des acteurs innovateurs apportent constamment de nouvelles impulsions à la région. Par exemple, pas moins de 60 projets ont été réalisés, durant la phase de création du Parc (2014-2017) déjà. Ce dernier a pour objectif de mieux mettre en valeur la région et de développer des partenariats et des contacts, tant sur son territoire qu'à l'extérieur de celui-ci, aux niveaux suprarégional, national et international (Allemagne).

Parc naturel régional depuis 2018

 Surface  209 km2
 Nombre d'habitants  26'000
 Communes

 15 communes (13 suisses et 2 allemandes)

 Cantons

 Schaffhouse / Bundesland Baden Württemberg

 

Nos voyages actifs dans le parc naturel régional schaffhouse

Parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut

Le Parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut illustre la symbiose entre l’homme, la nature et la culture : alpages luxuriants, chalets aux toits recouverts de tavillons, villages au riche passé et ponts anciens enjambant la Sarine. Autant de témoignages d’une culture séculaire. Les réserves naturelles de la Pierreuse et du Vanil Noir en sont les hauts lieux naturels.

www.gruyerepaysdenhaut.ch

Un Parc à vivre et à partager

Le Parc naturel régional Gruyère Pays-d'Enhaut s'étend sur deux cantons (Fribourg et Vaud). Situé entre la Riviera vaudoise (Montreux) et Bulle, entre Les Mosses et Charmey, il affirme une identité alpestre et rurale encore préservée. Une succession de paysages crée entre les vallées, les prairies agricoles montagnardes, les forêts, les alpages et les parois rocheuses une diversité paysagère, reflet de siècles d'activités humaines.

De remarquables biotopes et géotopes témoignent de zones préservées et privilégiées pour une faune et une flore riches et variées. Berceau d'une civilisation fromagère, le Parc atteste de l'économie alpestre, de l'agriculture et de ses produits, d'un patrimoine bâti exceptionnel. Avec ses 503 km2, le Parc compte treize communes et se décline en quatre régions.

Eté comme hiver, le Parc propose de nombreuses activités qui favorisent la découverte des richesses d'un territoire unique et sensibilisent aussi bien les familles et les écoliers, que les promeneurs et les amoureux de la nature. Raquettes aux pieds, nez dans les étoiles, papillons sous la loupe, atelier de fabrication de pain, visites d'exploitations, journée du Parc, le choix est varié.

Parc naturel régional depuis 2012

 Surface  503 km2
 Nombre d'habitants  14'400
 Communes

 13

 Cantons

 Fribourg, Vaud

 

Nos voyages actifs dans le parc naturel gruyère pays-d’enhaut

Parc naturel Gantrisch

Ponctué de forêts et de canyons, avec en toile de fond la chaîne éponyme, le paysage du Gantrisch est tout simplement grandiose. La région regorge de légendes et de fables, comme celle de « Vreneli ab em Guggisberg ». La faible pollution atmosphérique favorise, quant à elle, la contemplation des étoiles. Un environnement intact, idéal pour fuir le rythme effréné de la vie moderne.

www.gantrisch.ch

Gantrisch - Partir à la découverte

Le Parc naturel Gantrisch se situe au coeur du triangle Berne - Fribourg -Thoune et comprend 24 communes bernoises et 1 commune fribourgeoise.

La chaîne du Gantrisch et le Lac Noir se situent au sud du parc. À la hauteur du col du Gurnigel s'étendent de vastes tourbières, avoisinant l'une des plus grandes forêts. D'autres joyaux parsèment le parc : le Guggisberg et son célèbre pic le Guggershörnli, la région de Schwarzenburg avec ses douces plaines, les rivières Singine et Schwarzwasser aux canyons impressionnants et les territoires vallonnés du Längenberg et du Gürbetal, la patrie du chou.

La région du parc regorge de trésors de grande valeur historique et culturelle, tels que les châteaux du Gürbetal, les bains de la région du Gurnigel (haut-lieu du thermalisme), le Chemin de St-Jacques avec le couvent de Rüeggisberg, la chapelle de Schwarzenburg, la ruine du château de Grasburg, les fermes traditionnelles ou les ponts qui enjambent les rivières Singine et Schwarzwasser. De plus, le parc compte également huit musées, dont certains ont une renommée internationale, et trois observatoires astronomiques.

Le Parc naturel Gantrisch est fortement agricole et sylvicole : sur son territoire, quatre fois plus de personnes travaillent dans le secteur primaire qu'en moyenne nationale. Outre la vente de produits régionaux, le tourisme est l'un des secteurs économiques offrant le plus grand potentiel de développement. Il occupe une place prépondérante, notamment dans les communes du haut et dans la région du Lac Noir.

Parc naturel régional depuis 2012

 Surface  404 km2
 Nombre d'habitants  37'100
 Communes

 22

 Cantons

 Berne, Fribourg

 

Nos voyages actifs dans le parc naturel gantrisch

Parc naturel Diemtigtal

Avec ses richesses culturelles et paysagères, le Parc naturel Diemtigtal est un lieu idéal pour les randonnées. Des sentiers pédestres longent de charmants cours d’eau, de pittoresques maisons en bois et grimpent vers des alpages verdoyants. Les sentiers thématiques font découvrir aux promeneurs la beauté de la nature. Les amoureux de la nature et les personnes en quête de repos trouveront leur bonheur dans la patrie du roi des lutteurs, Kilian Wenger.

www.diemtigtal.ch

Notre vallée, ton Parc

Les communes de Diemtigen (130 km2) et de Zweisimmen (5,4 km2, avec la réserve naturelle du lac de Seeberg) forment ensemble le Parc naturel Diemtigtal. Grâce à sa porte naturelle à l'entrée de la vallée et au paysage préalpin caractéristique qui s'étend entre 650 et 2652 m d'altitude le long d'une vallée de plus en plus large, le Parc naturel Diemtigtal correspond bien à ce qu'un visiteur peut attendre d'un parc.

 

Agriculture alpestre et de montagne

Le Diemtigtal représente la plus importante région agricole d'alpage de Suisse. Environ 140 alpages accueillent durant l'été plus de 10 000 bêtes (vaches, boeufs, moutons, chèvres et chevaux) dans leurs pâturages. Au moins 60 exploitations produisent des fromages d'alpage, pour la plupart certifiés AOC. L'agriculture alpestre apporte une grande valeur à la fois économique et culturelle à la région et contribue sensiblement à la diversité des espèces et à la préservation du paysage rural.

Une tradition vivante

La préservation des habitations isolées et le soin avec lequel de nombreuses maisons et groupes de bâtiments sont décorés montrent à quel point la culture architecturale est vivante. Diemtigen s'est d'ailleurs vu décerner le prix Wakker en 1986 pour avoir su conserver son caractère traditionnel. Encore aujourd'hui, dans toute la région, les traditions sont vécues au quotidien.

Parc naturel régional depuis 2012

 Surface  136 km2
 Nombre d'habitants  2'300
 Communes

 2

 Cantons

 Berne

 

Unesco Biosphère Entlebuch

Rares sont les régions de Suisse qui peuvent se flatter de posséder autant de trésors naturels que ce que l’on considère comme le Far West de Lucerne ! C’est ici que se déploie un paysage confinant au mystique : des marais sauvages alternent avec des pâturages idylliques, au-dessus desquels trônent majestueusement les sommets de la Schrattenfluh et du Rothorn. Une destination de rêve pour les vacances !

www.biosphaere.ch

Un rayonnement international

L'UNESCO Biosphère Entlebuch occupe quasiment tout le sud du canton de Lucerne. Au sein du réseau mondial des quelque 580 réserves de biosphère, l'Entlebuch est connu pour son site marécageux et karstique des Préalpes et fait aujourd'hui office de région modèle au sein de l'UNESCO. Cette région est la première réserve de biosphère au monde issue d'une votation populaire. En effet, en 2000, une écrasante majorité de la population (94%) vote en faveur de la réserve. L'Entlebuch ouvre ainsi la voie aux futurs parcs suisses.

 

Vous prendrez bien encore un marais ?

Un bon quart de la surface de la biosphère de l'Entlebuch est couverte de marais d'importance nationale – une densité que l'on ne retrouve nulle part ailleurs en Suisse sur une si petite étendue. Le site de Laubersmad-Salwidili figure sur la liste des zones humides les plus importantes au monde (convention de Ramsar).

Une population consciente et engagée

Le développement et la commercialisation des produits régionaux et la diversité des offres touristiques témoignent de la conscience réelle de l'importance des valeurs naturelles et culturelles et de la volonté de concevoir un avenir innovant. Aujourd'hui, plus de 300 produits régionaux sont dotés du label «Echt Entlebuch».

Biosphère UNESCO depuis 2001 - Parc naturel régional depuis 2008

 Surface  394 km2
 Nombre d'habitants  17'800
 Communes  7
 Cantons  Lucerne

 

Parc naturel Pfyn-Finges

Steppes rocheuses et biotopes, villages de montagne idylliques et charmantes petites villes, vignobles à flanc de coteau et l’une des plus grandes forêts de pins sylvestres des Alpes. Sur une toute petite superficie, le Parc naturel Pfyn-Finges révèle toute la diversité de la nature et surprend par ses paysages variés et la richesse de sa flore et de sa faune.

www.pfyn-finges.ch

Un parc plein de secrets

Étonnez-vous ! Nature extraordinaire - pure joie de vivre - profiter du moment - être, tout simplement.
Le Parc naturel Pfyn-Finges, situé au coeur du Valais, s'étend sur douze communes entre Gampel et Sierre. Du Rhône sauvage aux glaciers, des champs de fleurs aux rochers, d'une langue à une autre et d'une culture à une autre, ce parc offre un éventail incomparable de valeurs naturelles et culturelles. La région est également appréciée des ornithologues pour ses innombrables espèces d'oiseaux, dont certaines très rares.

 

Un haut lieu de la biodiversité à la frontière des langues

Au coeur du Parc naturel Pfyn-Finges se trouve le Bois de Finges, une zone protégée qui, sur 17 km2, inclut l'une des plus grandes pinèdes des Alpes. Cette région, l'un des sites les plus importants de biodiversité en Suisse, est un paradis pour les visiteurs comme pour les chercheurs. Le paysage est façonné par le Rhône sauvage, des étangs, des steppes, une forêt alluviale, des zones similaires à une forêt vierge et des prairies où pousse une grande variété de fleurs. Il vous raconte de nombreuses histoires : la géologie montre clairement comment cette zone a évolué au fil des siècles. Tel un gardien du temps, l'Illgraben est l'un des torrents les plus actifs des Alpes suisses.

Bienvenue au Centre nature et paysage de Salquenen

Le siège du Parc naturel Pfyn-Finges se situe dans le Centre nature et paysage de Salquenen, qui fait office de lieu d'accueil et de centre administratif pour la population et les visiteurs.

Parc naturel régional depuis 2013

 Surface  277 km2
 Nombre d'habitants  11'200
 Communes  12
 Cantons  Valais

 

Nos voyages actifs dans le parc naturel pfyn-finges

Parc naturel de la Vallée de Binn

Située en Haut-Valais, la vallée de Binn surprend à chaque pas. Célèbre pour sa richesse en minéraux inégalée dans toute la région des Alpes, elle abrite la localité d’Ernen, qui se métamorphose chaque été en village musical avec des concerts classiques reconnus mondialement. À Grengiols, une tulipe sauvage unique au monde fleurit dans les champs de seigle. César Ritz, le roi de l’hôtellerie, est quant à lui originaire de la commune de Niederwald.

www.landschaftspark-binntal.ch

 

Le Parc naturel régional se trouve en Haut-Valais et compte six communes : Binn, Ernen, Grengiols, Bister, Niederwald et Blitzingen. La vallée de Binn constitue le centre du parc. Elle a été mise sous protection par la population en 1964 déjà et figure dans l'Inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels d'importance nationale.
La vallée de Binn doit sa renommée avant tout à ses minéraux mondialement connus. Aucune autre région des Alpes n'en possède davantage. Le parc naturel régional est par ailleurs célèbre pour sa nature variée et son paysage rural de grande valeur, entretenu aujourd'hui encore avec beaucoup d'effort et de soin. Un grand nombre de chapelles, d'églises, de granges et de mazots comptent parmi les biens culturels d'importance cantonale et nationale. Les villages et leurs hameaux sont si bien conservés qu'ils font partie des sites construits d'importance nationale et régionale. La commune municipale d'Ernen se métamorphose chaque été en village musical avec des concerts classiques de niveau mondial. Les gourmands ne sont d'ailleurs pas en reste dans le parc !

Le Parc naturel de la vallée de Binn ne compte aucune grande destination touristique, en revanche d'innombrables kilomètres de chemins de randonnée balisés invitent à découvrir la région à pied. En hiver, les magnifiques chemins de randonnées hivernaux et sentiers pour raquettes permettent de profiter du paysage enneigé. Le Parc naturel de la vallée de Binn est traversé par la liaison historique, qui passe par la gorge sauvage de Twingi et le col d'Albrun et mène au parc naturel en Italie voisine, le « Parco Naturale Veglia-Devero ».

Parc naturel régional depuis 2012

 Surface  181 km2
 Nombre d'habitants  1'200
 Communes  5

 Cantons

 Valais

 

Nos voyages actifs dans le parc naturel de la vallée de binn

Parc naturel Beverin

Le Parc naturel Beverin, ce sont quatre vallées, deux cultures et un parc connu pour ses gorges profondes, ses villages pittoresques, ses églises caractéristiques, ses lacs cristallins et de majestueux bouquetins.

www.naturpark-beverin.ch

Où le «capricorn» se sent chez lui

Le Piz Beverin (2998m), patrie du « capricorn » (bouquetin en romanche), se situe au centre du parc naturel éponyme. Avec ses quelque 412 km2, le territoire du parc s'étend sur quatre vallées et deux régions culturelles et linguistiques différentes.

En collaboration avec les onze communes (Andeer, Casti-Wergenstein, Donat, Ferrera, Mathon, Lohn, Rongellen, Safiental, Sufers, Tschappina et Zillis-Reischen), les quelques 3000 habitants et différents partenaires, le secrétariat du parc soutient le développement social et économique durable de la région.

Viamala, Roffla et Ruinaulta

Ces trois gorges, qui permettent d'accéder aux quatre vallées, sont caractéristiques de la valeur naturelle du parc. Au nord, le val Schons est accessible par la fameuse gorge du Viamala, un nom révélateur : dérivé de « veias malas », il signifie en effet « mauvais sentiers ». Le Rhin postérieur, qui coule en contrebas, représente depuis des siècles un obstacle dangereux pour les voyageurs sur leur route en direction du sud. Le Val Schons est relié au Rheinwald et au Val Ferrera par un chemin impressionnant, qui passe par la Rofflaschlucht (Gorge de la Roffla) avec sa chute d'eau mugissante.

Depuis 2016, une partie de la Gorge du Rhin – le Grand Canyon des Alpes – fait désormais partie du Parc naturel Beverin. C'est en traversant la Ruinaulta que l'on accède au Safiental. Région parmi les plus caractéristiques de Suisse, cette vallée a beaucoup à offrir : une culture walser vivante, des paysages à couper le souffle et la première remontée mécanique solaire au monde.

Parc naturel régional depuis 2013

 Surface  412 km2
 Nombre d'habitants  3'100
 Communes  11
 Cantons  Grisons

 

Nos voyages actifs dans le parc naturel beverin

Parc Ela

Plus grand parc naturel régional de Suisse, le Parc Ela recouvre un paysage varié entre les cols alpins de l’Albula, du Julier et du Septimer. Il offre une nature authentique, des villages préservés et une culture vivante en trois langues : romanche, italien et allemand.

www.parc-ela.ch

Parc Ela – igl pi grond parc natural dalla Svizra

Le Parc Ela est le plus grand parc naturel régional de Suisse. Présentant un paysage diversifié, il se situe dans la région des cols Albula, Julier et Septimer et offre une nature authentique, des villages préservés et une culture vivante en romanche, en italien et en allemand. Les communes du parc unissent leurs efforts pour promouvoir l'économie locale, protéger la nature et le paysage et préserver le patrimoine culturel.

Avec les cols de l'Albula, du Julier et du Septimer, le parc comprend trois axes nord-sud d'une importance historique. Par ailleurs, plus de 50 « Furcla », « Fürggli » ou « Furcletta » le relient par d'étroits sentiers escarpés à d'autres vallées. Les cols relient et favorisent l'échange culturel. Colonnes et traces de chars romains, forts médiévaux, églises baroques, hôtels datant de l'époque des calèches postales et villages pittoresques témoignent encore aujourd'hui de l'importance historique de la région du parc.

D'une richesse culturelle extraordinaire, le parc est lové dans une nature des plus variée. Une multitude de couleurs et de formes caractérisent les paysages allant du fond des gorges de la Schin, situées à 745m, au Piz Kesch, qui culmine à 3418m.

Le parc naturel abrite des bocages, des prairies sèches fleuries, des gorges profondes, des pinèdes, des paysages arides, des glaciers et des lacs de montagne, des vues à couper le souffle, ainsi qu'une grande diversité de faune et de flore.

Avec ses 850 kilomètres de chemins de randonnées, ses différents sentiers à thèmes et ses randonnées accompagnées, le Parc Ela permet de découvrir la variété biologique, culturelle et géologique de toute la région.

L'application pour smartphone du Parc Ela vous invite à la découverte interactive du parc – en route ou depuis chez vous.

Parc naturel régional depuis 2012

 Surface  548 km2
 Nombre d'habitants  5'300
 Communes  6
 Cantons  Grisons

 

Nos voyages actifs dans le parc ela

Biosfera Val Müstair

L’idyllique Val Müstair est un monde à part. Les prairies verdoyantes et les villages pittoresques contrastent avec la nature sauvage du Parc National, situé juste à côté. En outre, depuis 2010, le Val Müstair, le Parc National Suisse et des parties de la commune de Scuol constituent ensemble la première réserve alpine de biosphère UNESCO de la Suisse.

www.biosfera.ch

Différent par nature !

Dans le Val Müstair ensoleillé, le 80% des agriculteurs locaux offrent exclusivement des produits biologiques. Le riche artisanat de la vallée se réalise dans le respect de la tradition et de la qualité, et la région offre un paysage culturel et naturel unique en son genre. Le Val Müstair se distingue par des joyaux particuliers, parmi lesquels le monastère Saint-Jean-Baptiste, patrimoine mondial de l'UNESCO, avec le plus grand et le mieux conservé ensemble de fresques du Haut Moyen Âge, l'atelier de tissage artisanal Manufactura Tessanda, les nombreux musées et les villages grisons typiques, entourés par un paysage montagneux spectaculaire. Du fond de la vallée du Rom, l'un des derniers fleuves importants encore intacts en Suisse, jusqu'aux cimes les plus hautes, des habitats aux facettes multiples offrent des conditions optimales pour un grand nombre d'animaux sauvages. Cette interaction équilibrée entre écologie et économie devra aussi garantir à long terme les moyens de subsistance de la population locale.

La Biosphère Val Müstair n'est pas seulement un parc naturel régional d'importance nationale, mais, avec le Parc National Suisse ainsi que des parties du territoire de la commune de Scuol, elle forme également la réserve de la biosphère UNESCO Engiadina Val Müstair. Tandis que le Parc National est certifié déjà depuis 1979, le Val Müstair a été ajouté en 2010 dans le cadre d'un agrandissement de la réserve de la biosphère dans le but d'inclure une zone de maintien et de développement. Avec l'inclusion de la commune de Scuol, en 2017 la biosphère élargie a été définitivement certifiée. Une petite vallée au format mondial.

Parc naturel régional depuis 2011 - Biosphère UNESCO depuis 2010

 Surface  199 km2
 Nobre d'habitants  15'000
 Communes  1
 Cantons  Grisons

 

Nos voyages actifs dans la biosfera val müstair

Wildnispark Zürich Sihlwald

Le Wildnispark Zürich Sihlwald offre une combinaison unique de forêts, contrées et animaux sauvages à quelques pas des villes de Zurich et de Zoug. Des rencontres inoubliables avec des espèces indigènes dans des enclos proches de l’état naturel et des aventures dans une forêt vierge intacte permettent au parc d’offrir des contrastes intéressants avec le quotidien urbain.

www.wildnispark.ch

Quand la nature s'invite en ville

Le Sihlwald est une forêt mixte de 1100 ha de feuillus qui se situe dans le triangle urbain Zurich - Zoug - Lucerne. Les processus naturels s'y déroulent sans entrave et permettent un retour progressif à l'état naturel. La forêt offre ainsi un habitat et de la nourriture à une multitude de plantes et d'animaux et une expérience unique aux visiteurs. Quelques 73 km de sentiers de randonnée, 56 km de pistes cyclables et 52 km de sentiers équestres invitent à la découverte. Lors de votre randonnée à travers le Wildnispark Zürich Sihlwald, laissez-vous émerveiller par de gigantesques arbres centenaires et savourez la vue depuis la tour de Albis-Hochwacht. Deux sentiers découverte feront le bonheur des enfants. Depuis le 1er janvier 2010, la forêt du Sihlwald porte le label officiel « Parc naturel périurbain - parc d'importance nationale » et est ainsi le premier et, à ce jour, unique parc de ce type en Suisse.

De forêt d'usage à forêt sauvage

La forêt du Sihlwald est entrée en possession de la ville de Zurich en 1309 - cadeau des Habsbourg - et en 1524 avec la dissolution du couvent de Fraumünster. Mais il a fallu plusieurs siècles pour en arriver à l'état actuel. En effet, cette forêt fut longtemps exploitée par la ville de Zurich, qui en tirait son bois de chauffage et de construction. Un petit chemin de fer est d'ailleurs venu soulager les forestiers dans leur travail dès 1876. Le virage en direction d'une forêt naturelle s'amorce en 1986 avec le projet « Naturlandschaft Sihlwald ». Depuis l'an 2000, on a renoncé à toute exploitation du bois dans le périmètre. La forêt peut ainsi suivre ses propres processus dynamiques.

Parc naturel périurbain depuis 2010

 Surface  11 km2
 Nombre d'habitants  80
 Communes  6 communes dans le périmètre, 13 communes porteuses du projet
 Cantons  Zurich

 

Parc naturel du Jorat

Situé au nord de Lausanne, le massif forestier du Jorat représente la plus grande surface boisée continue du Plateau suisse. Par ses nombreuses sources et zones humides, le Jorat est un véritable château d’eau et une réserve d’eau potable d’une grande qualité pour la région. Le Jorat est doté d’une identité forte et d’un territoire spécifique.

www.jorat.org

A proximité de la ville de Lausanne, les bois du Jorat accueillent environ 1 million de visiteurs par an. Ces derniers viennent pour la plupart se ressourcer et profiter du calme et de la fraîcheur qu'offre la forêt située proche de la ville. La terre joratoise est essentiellement rurale et dotée de paysages typés, d'une histoire singulière et d'une biodiversité remarquable.

Avec ses 7'000 hectares, les bois du Jorat représentent le plus grand massif forestier du Plateau suisse. Historiquement, les bois du Jorat ont d'abord été exploités par les institutions religieuses. Suite à la Réforme de 1536, toute vie religieuse fût condamnée dans le Jorat au profit des brigands déjà actifs dès le XIIe et XIIIe siècle. Armés de couteaux, d'épées et de gourdins, les Brigands du Jorat s'attaquaient aux pèlerins, aux commerçants et aux nobles.


Par sa situation géo-climatique et sa géologie, la forêt absorbe d'abondantes précipitations (1'300 mm/an) et restitue cette eau par de nombreuses sources, zones humides ou marais. Elle joue aujourd'hui un rôle de réservoir d'eau de qualité pour la région qui pourrait remplacer temporairement l'approvisionnement en eau du lac Léman en cas de pollution.

Par la diversité des milieux qu'offre le paysage joratois, la forêt périurbaine abrite une nature très riche. Des insectes aux grands mammifères en passant par les amphibiens et les oiseaux, la faune très diversifiée témoigne de la qualité écologique de ce massif forestier, de même que les nombreuses espèces de plantes.

Parc naturel périurbain candidat depuis 2016

 Surface  22 km2
 Nombre d'habitants  20
 Communes  8 / 13 communes porteuses du projet
 Cantons  Vaud